Fonctionnement d'un moteur 2 temps

yann45110 7 avis

Voici le fonctionnement simplifié du moteur 2 temps qui équipe nos scooters et mécaboites 50cc.

Fonctionnement d'un moteur 2 temps

Les origines du moteur 2 temps

Le premier moteur à 2 temps a été conçu par un ingénieur belge (Etienne Lenoir) en 1859. Un ingénieur anglais nommé Dugald Clerk améliore ce moteur en 1878. Enfin, le moteur à 2 temps à peu près identique à celui que nous connaissons aujourd’hui a été conçu par un autre ingénieur anglais, Joseph Day, en 1889.

Description des cycles

Le moteur à 2 temps, comme son nom l’indique, a seulement 2 mouvements linéaires du piston contre 4 pour les moteurs à 4 temps. Les 4 temps d’un moteur sont l’admission, la compression, la combustion/détente, et l’échappement.

Ces 4 phases se retrouvent aussi bin sur un moteur 4 temps que sur un moteur 2 temps, seulement, sur le moteur à 2 temps, ces 4 phases se font en 2 tours de vilebrequin au lieu de 4 (pour le moteur 4 temps)

Le cycle d’un moteur 2 temps se décompose comme suit :

Etape combustion/détente :

Le piston est au point mort haut. La bougie crée une étincelle par l’intermédiaire de l’allumage de manière à enflammer le mélange essence/air/huile. Cette combustion du mélange produit une force de repulsion et fait descendre le piston en comprimant en même temps le mélange présent dans le carter, sous le piston.

Admission/échappement :

Une fois que le piston est proche du point mort bas, le piston débouche (ouvre) les lumières d’échappement et d’arrivée du mélange (admission). En pénétrant dans le cylindre, les gaz frais chassent les gaz brûlés dans l’échappement. (le fonctionnement de cette étape est plus complexe car il faut prendre en compte le pot de détente qui, par sa forme et son corps de résonnance, fera s’évacuer plus ou moins vite les gaz de la combustion)

Compression :

En remontant, le piston va comprimer le mélange frais tout en bouchant dans le même temps la lumière d’échappement et celle de l’admission et en créant une dépression dans le carter qui va permettre l’arrivé du mélange dans le bas moteur.

Une fois arrivé au point mort haut, le cycle ce répète à partir du premier point. Image d’ilustration :

Fonctionnement d'un moteur 2 temps

Les particularités d’un moteur 2 temps

Il n’y a pas de distribution, ni de soupapes, ni d’arbres à cames et peu de pièces en mouvement. Lubrification par mélange (huile dans l’essence) ou par graissage séparé d’où une émisison de fumée. Bruit spécifique plus aigu qu’un moteur 4 temps.

Les améliorations possibles

  • Pot de détente accordé améliorant le balayage et repoussant les gaz frais dans le cylindre (corps de resonnance)
  • Vilebrequin à masses pleines pour un meilleur remplissage (poids plus élevé)
  • Utilisation d’un allumage à avance variable

L’utilistation du moteur 2 temps

Le moteur 2 temps est surtout utilisé dans les petites cylindrées car ils ont les avantages de la simplicité, et sont légés et fonctionnent dans toutes les orientations sans nécessiter de lubrification par carter sec.

7

Commentaires et votes

7 commentaires6 votesNote moyenne : 4.3/5
V Visiteur (bbbbIIIIII)

Merci j'en avais besoin!!!!!!!

V Visiteur (Hip Hop)

La phrase: "ces 4 phases se font en 2 tours de vilebrequin au lieu de 4 (pour le moteur 4 temps)" est fausse

s seb's

ha c'est marrant ça ^^ on en voit pas souvent des shémas avec un piston reflecteur dessus ^^
c'est pour jet-Ski et Hord bord ce type de piston

V Visiteur (fdbr971)

Merci simple et claire

V Visiteur (lolo)

Merci c'est clair et net

Clément Clément

Bravo et merci pour cet article intéressant !